free web hosting | free website | Business Hosting Services | Free Website Submission | shopping cart | php hosting

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour à la page d’accueil du site http://www.liberty.1accesshost.com

 

 

 

Conseils pour conserver son anonymat.

 

 

 

Il est conseillé de fréquenter à cette occasion, des cafés informatiques éloignés, et très rarement visités. Une nouvelle boîte e-mail s’obtient en quelques minutes, et surtout, pour le moment, sans devoir présenter sa pièce d’identité, et peut très bien ne servir qu’une unique fois. Ensuite, on trouvera bien d’autres moyens de passer entre les barreaux de leur cage.

 

Il est conseillé de conserver ses archives « sensibles » sur un support externe à son ordinateur, du type clé USB, facile à dissimuler, et d’effacer toute trace sur son ordinateur de ses travaux, à l’aide de logiciels de « nettoyage de disque », tels « eraser », « sdelete », qui sont des logiciels libres, gratuits, qu’on peut télécharger sur Internet. Il faut savoir que la fonction « effacer » de tout ordinateur, n’efface rien du tout, qu’elle ne fait que faire disparaître le document du répertoire par divers procédés (ablation de la première lettre du nom du fichier par exemple), que les pandores sont dotés comme tout un chacun de logiciels du commerce dits de « récupération de données », et qu’ils ont des outils si besoin est, bien plus performants. Mais même avec tout leur attirail, un coup de « sdelete » sur toute la partie libre du disque (manœuvre autrement qualifiée de  « purge du disque », ou bien d’ « eraser » sur un document précis (35 passes), rend sinon impossible, du moins monstrueusement difficile toute récupération de vos documents effacés de ces façons là. Pour clore le chapitre des recommandations de base, veillez à intituler vos documents de façon anodine, par exemple par une série de chiffres ou/et de lettres, et ne leur donnez pas un titre suggestif (par exemple : sionisme-barbarie-paroxystique), car les traitements de textes gardent enregistrés les noms des derniers documents travaillés (songez à les purger en ouvrant successivement quelques documents anodins). Il faut aussi savoir que les organisations militaires qui veulent se séparer de leurs anciens disques durs, le font en les faisant tout simplement fondre. Après toutes ces précautions, vous pourrez assister à l’enlèvement de vos disques durs par les robots-policiers de l’esprit, télécommandés par le Bénet-Brita, avec un grand sourire, qui vous fera grandement apprécier de ces automates.

 

En ce qui concerne les cafés informatiques, il faut savoir qu’un service de contrôle permanent a été mis en place en France et fonctionne, de toutes communications, dont celles par Internet. Ce service, qui est situé dans le nord de Paris, est entre autres en charge de surveiller les cafés Internet. Ainsi, on peut très bien imaginer que vous soyez en train de vous connecter à un site interdit, que vous l’alimentiez, ou que vous vous connectez à une adresse e-mail surveillée, et que ce service de surveillance en soit immédiatement informé, appelle le commissariat le plus proche du café Internet où vous êtes, et qu’une descente de police soit immédiatement organisée, pour vous cueillir dans le café. C’est ce qui arrivera très prochainement, ou qui est déjà opérant.

 

Alors, soyons rapide, changeons souvent d’emplacement, et imaginons dès à présent d’autres moyens de communiquer.

 

Tous les textes publiés sur le site liberty, le seront sous pseudonyme. Vos envois doivent de même être faits sous pseudonyme.

 

Apprenons dès à présent à vivre sous la dictature sioniste.

 

Ils détruisent les corps, au-delà, leur but est de détruire l’esprit.

 

Maintenons l’esprit en vie, jusqu’à ce que leur enfer s’écroule.

 

C’est notre devoir.

 

Faites circuler cette page d’accueil.

 

La parole libre, l’écrit libre, la pensée libre, la conscience les détruisent.

 

Nous devons avoir toujours présent à la conscience que nous faisons face à la pire des monstruosités que la terre ait jamais porté, et que nous sommes face aux assassins, aux brutes ultimes. Nous devons agir et nous organiser en conséquence. Ils n’ont que la violence, le vice et la cruauté, totales. Il leur manque toutes les richesses de l’esprit, l’intelligence, le sens du don de soi, la sensibilité, la créativité et l’humour. Ce ne sont plus que des choses, des objets malveillants et malfaisants, frénétiques, mus uniquement par des réflexes. Nous sommes des êtres de vie, qui œuvront pour le bonheur de tous et des générations futures, pour que la vie perdure. Notre mission est vitale. Nous sommes bénis des dieux.